Aït-Menguelat clôture le festival n’Bgayet

Posté par Rabah Naceri le 25 novembre 2008

De source fiable, il semblerait que le Directeur de la Maison de la Culture « Taos Amrouche » aurait pris toutes les dispositions nécessaires pour installer des écrans géants aux abords de la structure pour permettre à un maximum de gens de venir apprécier le Géant de la musique kabyle qui clôturera ce festival local.

Un grand bravo à la nouvelle direction de la Maison de la Culture !

musi06.gif 

FESTIVAL DE LA MUSIQUE ET DE LA CHANSON KABYLE :

Aït Menguelet en clôture !

Le Festival de la musique et de la chanson kabyle, première édition, à quelques heures des clôture, n’en poursuit pas moins son bonheur de chemin, dans l’ordre qu’une bonne organisation a rendu possible. 24 heures avant de tirer sa révérence, les premiers bilans commencent à tomber et les pronostics vont bon train. Il s’agit, bien sûr, de présenter avant terme le palmarès du concours qui, rappelons-le, demeure l’objectif premier de cette manifestation. Pour l’heure, les troupes de Béjaïa, Tizi-Ouzou, Jijel, Boumerdès, Bouira et Bordj-Bou-Arreridj, ont subi l’épreuve du feu. Et, de l’avis des connaisseurs, Kamal Hamadi et Benmohamed, le niveau général est acceptable. Du pain sur la planche en perspective pour le jury… Signalons que seuls quatre lauréats seront récompensés et désignés pour la grande finale prévue à Tamanrasset, capitale du Hoggar. L’idée d’agrémenter, en parallèle le tour de chants des concurrents par une série de galas artistiques, a été très appréciée par un public qui a lounis.jpgadhéré en masse à tout ce qui a été présenté depuis le samedi 1er novembre, jour du coup de starter du festival. De même, le colloque, pour la partie intellectuelle du Festival, organisé autour de la thématique de la chanson kabyle, ses racines, ses sources d’inspiration, ses références, à travers l’exemple des illustres pionniers aujourd’hui disparus que sont Taos Amrouche, Slimane Azem, Allaoua Zerrouki, Chiekh El-Hasnaoui…, est venu conférer aux débats une caution crédible supplémentaire, par le truchement des réflexions et explorations profondes engagées. Farid Aït-Fraoucène, qui a assuré la coordination des travaux, a apporté sa touche personnelle faite de rigueur scientifique, ne laissant que peu de place à l’empirisme. Hier, la compétition s’est poursuivie et la partie gala a été assurée par un groupe mythique, Tagrawla. Aujourd’hui, dernier jour du Festival, les résultats de la compétition vont tomber. Et, en soirée, un gala très attendu, puisque la vedette n’est autre que le «Bob Dylan national», M. Aït-Menguelat. (Par M. R.)

Laisser un commentaire

 

amdh meknes |
FUC |
Blog de la promo 2004 de Su... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | validation des acquis
| St Etienne GAY
| JEM School ... ج...