La raclée électorale

Le pouvoir se prépare à subir une raclée électorale

 

image Ni la menace de l’opération des 3 millions de lettres envoyées aux citoyens par le ministère de l’Intérieur, ni les promesses de « transparence électorale » n’auront suffi : les Algériens n’iront pas voter le 29 novembre et le pouvoir se prépare à subir une deuxième raclée électorale. Il avance déjà un discours qui dégage sa responsabilité de cette défaite annoncée : «La participation est la responsabilité des partis» a affirmé jeudi le ministre de l’Intérieur Yazid Zerhouni, lors de son passage sur le plateau de l’émission «Arouikate Essiyassa». Autrement dit, ce serait le seul échec des partis qui n’auront pas su « convaincre » l’Algérien de voter.
Le ministre, dépité, réservera son pronostic quant au taux de participation et exhortera, sans trop d’illusions, les citoyens à « aller exercer un droit, même en mettant dans l’urne un bulletin blanc », soulignant que l’essentiel n’est pas de choisir un candidat mais de faire valoir l’exercice démocratique.
L’homme a perdu de sa superbe. Son opération de menace à peine voilée à l’encontre des citoyens qui s’étaient abstenus aux législatives et qui avait consisté à leur envoyer des millions de lettres de « rappel à l’ordre », a lamentablement échoué. « Ce sont les services postaux qui n’ont pas fait leur travail » résume le ministre qui précise que 3 millions de lettres ont été envoyées pour pas grand-chose.
Bref, le divorce est consommé entre la population et le régime et Zerhouni le sait. « Les Algériens risquent de ne pas voter parce que les candidats sont d’abord, et avant même d’être des partisans, des candidats pour les commandes d’institutions rendues inutiles. » Le ministre devrait peut-être méditer sur cette chute du chroniqueur du Quotidien d’Oran.

L. Kebli (Le Matin)

Laisser un commentaire

 

amdh meknes |
FUC |
Blog de la promo 2004 de Su... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | validation des acquis
| St Etienne GAY
| JEM School ... ج...